Histoire en cours . . .

Dessins réalisés aux feutres.

Mette et les nénuphars

 

Mette voit les nénuphars comme des champs. Des nénuphars comme des îlots. Elle les voit comme des dunes.

. . .

Un chat haret qui est un chat qui a toujours vécu à l'état sauvage et qui ne s'approche pas des hommes, suit des yeux les déplacements de Mette et de son chat domestiqué. Mette pense qu'un chat à taille de panthère devrait être intéressant à apprivoiser.

 

 

Depuis les branches elle scrute, jouant avec les imperfections et les apparences des reflets à la surface de l'eau. Des miroitements comme des facettes colorées.

 

Mette se décide à entrer dans le lac. Elle enjambe la rive pour se poser sur l'un des nénuphars géants le plus proche. La plante grasse se plie, s'enfonce légèrement et aidée par le courant, sa tige finit par se couper du sol. Mette flotte assise sur le nénuphar et dérive avec lui. 

 

L'eau venant des montagnes alentours ruisselle. Des bougies descendent les rivières.

Le rituel. Des bougies dans des coupelles en papier. Chacun regarde sa bougie descendre vers la mer comme une barque blanche ou colorée. Les lumières vont vers la mer sans se noyer dans l'eau, certaines disparaissent bien avant, comme meurt un souhait. Ce sont les voeux flottants. Des étoiles s'étalent sur la nuit. Mette accroche la tige de son nénuphar au bateau. Elle allume sa propre bougie et une autre pour Emile et les pose dans les paniers de papier. Sur la rivière des parfums. Le bateau est immobile. Les petites barques de papier sont déposées sur l'eau. Elles flottent au gré des courants. Mette suit sa bougie des yeux. Ses sentiments changent, muent, les équilibres de ses envies se font et se défont. Il est tard dans la nuit, toutes les lumières qui étaient comme des veilleuses se sont éteintes. Mette est endormie, Emile lové contre son cou.

. . .

Emile saute sur le rivage et voit un chat à l'étrange pelage qui lui rappelle d'autres félins que ceux de son espèce. C'est un chat marbré. Ils procèdent selon la coutume des félins.

Petits jeux entre eux que Mette ne comprend pas bien. Le chat marbré entraine Mette et Emile dans les arbres des montagnes.